logoAvenir Pepic : «Champlon va surprendre en P1»

Nikola Pepic est l’un des quatre joueurs à défier d’emblée son ancien club de Champlon avec Marloie.

Coupe Bel / Champlon (P1) - Marloie (P1) : Dimanche, 16 heures

Nikola Pepic, vous êtes impatients d’en découdre avec votre ancien club de Champlon ?

C’est spécial de retrouver directement Champlon, j’avoue qu’on en a parlé pendant la semaine avec Patrick Collin, Grégory Servais et Burim Mustafaj (NDLR: les quatre joueurs de Marloie qui arrivent de Champlon). C’est une rencontre que l’on ne veut pas perdre.

Des que vous aviez annoncé votre départ, vous n’avez plus été aligné, vous avez digéré cette décision ?

Ce n’était pas honnête de la part du comité de Champlon. J’ai respecté la décision, mais pourquoi étais-je le seul à ne plus jouer? D’autres ont longtemps hésité aussi et puis sont finalement partis. Mais ils ont joué.

Mais vous aviez donné votre parole avant de faire marche arrière ?

Oui, mais j’avais donné ma parole dans les premiers sans savoir que douze ou treize joueurs allaient s’en aller, je ne m’attendais pas à un tel exode. J’ai eu peur de la situation.

Et vous avez vous-même contacté Marloie ?

On peut dire cela comme ça, je savais que le club cherchait un portier et j’en ai donc parlé avec une personne du club. Et tout cela s’est fait rapidement. Honnêtement, ce n’était pas une décision facile, j’ai joué pendant cinq saisons et demie à Champlon, j’ai tout donné pour le club. Marloie avait déjà réalisé de très bons transferts et dispose d’une belle équipe. Sportivement, c’était mieux pour moi. Puis, je gagne quelques minutes de route puisque j’habite à Grivegnée. Si j’ai fait le bon choix, on verra plus tard. Mais j’ai continué à suivre Champlon jusqu’au bout en y gardant de bonnes relations.

Comment se passent les débuts à Marloie ?

Je suis rentré de vacances dimanche dernier et je n’ai donc pris part qu’à deux séances, je ne sais pas encore si je jouerai dimanche. J’en ai très envie mais Antoine Ninane a fait tout le début donc il ne serait pas illogique qu’il joue. J’ai assisté à la rencontre face à Melreux (victoire 5-1), c’était pas mal du tout, mais il y a encore du travail.

Et avez-vous été surpris par la victoire de Champlon à Wellin ?

Pas vraiment, je sais que Gaëtan va tirer le meilleur de ce groupe. Il peut avoir n’importe quelle équipe et s’en sortir, c’est un entraîneur brillant qui sait faire passer un message et mettre en place une bonne organisation. Ses idées sont suivies par le groupe.

Champlon peut être une bonne surprise en P1 ?

Oui, j’en suis convaincu. Il y a de l’expérience et des joueurs qui ont des choses à prouver. Je suis persuadé que beaucoup de gens vont se planter en pensant que Champlon sera facile à battre.

L'Avenir Luxembourg, le 29 juillet 2017
Interview : Jérémy RODE

Fruytier

GreenEnergy1

verandas4s logo

Bricolux