logoAvenir P1 / St Léger - Marloie 0-2

 La compo : Pepic Nikola (7), Mare Maxime (6), Walhin William (CJ) (7), 78' Vermeesch Valentin (CJ) (5), Servais Grégory (6), Gérard Denis (6), Grégoire Sébastien (6), Collin Patrick (7), 89' Mahin Cyril (7), Peeters Steve (6), Vincent William (6).
 Réserves : 89' Hérion Grégory, Claude Jérôme, Mahin Emmanuel, 78' Montulet Sébastien.
 Buts : 11' Cyril Mahin (0-1), 92' Sébastien Grégoire (0-2)
 Suspendu : Antoine Ninane
 Indisponibles : Axel Renard, Steve Bawin, Burim Mustafaj, Julien Strumans, Pierre-Antoine Collard, Frédérick Lamote.

Saint-Léger retombe les pieds sur terre, Marloie se rassure.

4', Cyril Mahin profite d'une grosse mésentente entre les très expérimentés Serge Yemba-Mahob et Mathieu Detaille, qui oublie de se parler (0-1)
93', Sébastien Grégoire profite d'une défense désorganisée pour tuer définitivement le match (0-2)

Le coach de Saint-Léger n'est pas complètement abattu, mais après avoir subi sa première défaite avec son nouveau club, la déception prédomine dans son discourt. « C'est un mauvais match, regrette Hervé Rinaldoni. Mon entre-jeu a été inexistant . Après notre six sur six, je savais que nous retomberions les pieds sur terre un jour ou l'autre, mais je ne pensais pas que cela viendrait si tôt. Le job de cette semaine consistera à remettre certaines choses au points. »

L'équipe locale est assommée dès la 4' par une mésentente entre ses deux joueurs les plus expérimentés, Mathieu Detaille et Serge Memba-Yahop. Erreur dont profite le feu follet Marlovanais Cyril Mahin. Elle ne s'en remettra jamais, Balbutiant son football et manquant un peu de tout. Le capitaine Quentin Feltesse et Mathieu Detaille se sont vite rendu compte du désastre qui s'annonçait, et ont exhorté leurs troupes à réagir. Entre une base défensive se complaisant dans un jeu latéral propre, mais sans aucun danger pour Marloie, et en entre-jeu dont la seule inspiration a été de lancer des longs ballons vers Nathan Collin, la créativité léodégarienne a été inexistante. « C'est un non-match, râle à la sortie du vestiaire un Mathieu Detaille très déçu. Nous avons pas joué au football. »
Une minute avant le but gag qui a permis à Marloie d'ouvrir le score, Nathan Collin avait réussi à tromper Nikola Pépic. Le juge de ligne a toutefois levé son drapeau et Arnaud Dauphin, l'arbitre de la rencontre, a suivi son assistant en annulant le but. A l'issue de la rencontre, les avis étaient partagés sur la réalité du hors-jeu.
En deux minutes le match a basculé en faveur des Famennois, mais il aurait pu basculer dans l'autre sens et aurait peut-être plongé Marloie dans l'enfer d'un zéro sur neuf. Les hommes de Fabrice Piters ont eu le bon goût de ne pas se contenter du coup de sort favorable dont ils ont bénéficié et ont eu le mérite de continuer à jouer à visière découverte, se créant bon nombre d'occasions enrayées par la vigilance retrouvée du gardien de saint-Léger.
De là à penser qu'ils ont fait un grand match, il y a un pas impossible à franchir. Aidé par une défense de Saint-Léger fébrile et en grande difficulté du côté de jean-Baptiste Payen, Marloie n'a réussi à plier la rencontre que dans les arrêts de jeu, quand Saint-Léger poussait tant et plus pour tenter d'égaliser, lançant même le gardien Detaille à l'abordage dans le rectangle de son collègue Nikola Pépic.

Vestiaires

Verger à la confiance du Coach
Patric Verger (Saint-Léger : « Le coach est venu me chercher à Vance et j'ai été séduit par son discours. Il me fait confiance et j'ai plus de temps de jeu que je ne le pensais. Je pense avoir fait le bon choix en venant à Saint-Léger. Je suis très content de ma première mi-temps, moins de la seconde. »

Bon pour la confiance.
Nikola Pepic, Marloie : « Ce résultat enraie une spirale négative. J’avais encaissé six buts en deux matches. Cette victoire fait du bien à l'équipe et mon bon match, avec une clan-sheet à la sortie, est bon pour ma confiance. »

Vermeesch, un an et demi après le fameux Orgéo – Transinne
Petite surprise dans le onze Marlovanais avec la présence de Valentin Vermeech sur le terrain au coup d'envoi. Pour rappel, ce dernier et son frère Bastien avaient défrayé la chronique en décembre 2015 lors d'un match de P3 entre Orgéo et Transinne. Une bagarre générale avait émaillé la rencontre et les deux frangins avaient sérieusement dérapé devant les caméras de TV Lux. Valentin Vermeech avait été suspendu un an, soit jusqu'au 31 décembre 2016. Son frère Bastien, lui ne pourra rejouer qu'à partir du 1er janvier 2018. Arrivé de Transine cet été, Valentin Vermeech, ami d'enfance de Grégory Servais, devait au départ évoluer avec l'équipe B Marloie. Pas sûr qu'il attendait à rendre service à l'équipe A, en P1. Sébastien Montulet et Grégory Hérion, deux autres joueurs de l'équipeB, sont également montés au jeu. Fabrice Piters commence déjà à sentir que son noyau est un peu court en quantité.

L'Avenir Luxembourg, le 11 septembre 2017 - Christian VAN HERCK

Fruytier

GreenEnergy1

verandas4s logo

Bricolux