logoAvenir P1 / Marloie - Arlon JL 3-0

 La Compo : Pepic Nikola (6), Mare Maxime (6), 65' Collard Pierre-Antoine (7), Mustafaj Burim (7), Servais Grégory (7), Gérard Denis (6), Grégoire Sébastien (7), 77' Mahin Emmanuel (CJ) (6), Collin Patrick (8), 69' Mahin Cyril (8), Vincent William (6).
 Réserves : 77' Walhin William, Lamote Frédérick, 65' Bawin Steve, 69' Peeters Steve.
 Buts : 23' Patrick Collin (1-0), 36' Cyril Mahin (2-0), 70' Sébatien Grégoire (3-0)
 Suspendu : Néant
 Indisponible : Jérôme Claude, Axel Renard, Julien Strumans.

Marloie facile contre de faibles Arlonais

23', Collin donne un corner vers C. Mahin avant de contourner celui-ci et se voir remettre le cuir vers l'axe pour envoyer un tir, légèrement dévié, au second poteau (1-0)
31', le coup franc sur la droite, de Collin va mourir sur le haut de la transversale de Brabant
37', Marloie presse et Collin récupère le cuir, le glisse vers l'avant à C. Mahin qui file au but et marque d'un tir croisé (2-0)
49', balle en profondeur pour Grégoire qui, seul face à Brabant tente le lob, mais le cuir s’écrase contre la latte.
71', Centre de Collin vers la gauche pour Grégoire qui reprend superbement de volée vers le but (3-0).

Trois après la déculottée (0-4) en Coupe face à Meix, on pourrait dire que Marloie s'est quelque peu vengé sur Arlon. Du moins, les Marlovanais ont fait subir à leurs invités du jour ce qu'ils ont vécu mercredi. Après dix premières minutes partagés , Marloie a peu à peu pris les commandes du match. Plus rapide, plus fort physiquement et plus hargneux, les Marlovanais sont rentrés avec deux buts d'avance à la pause. Mais un 5-0 n'aurait pas été volé tant les occasions franches locales se sont suc cédées, avec du gaspillage à tout va.
Dépassés, les Arlonais, qui jouaient pourtant là un match capital, on repris la seconde période dans le même ton, bien en deçà. Les rentrées de Guérenne puis Coelho, couplées au relâchement local, ont bien permis à Arlon de respirer, sans pour autant être dangereux. Et sans pour autant empêcher un t3ème but logique. Marloie n'a jamais souffert ni douté et enchaîne ainsi une nouvelle victoire en championnat. A ceux qui en doutaient encore, Marloie est lancé.. Arlon par contre, reste planté.

Vestiaires

« Le score aurait pu être double » Fabrice Piters (entraîneur de Marloie)
« Arlon était déforcé, mais je ne m'attendais pas à autant de facilité ; ils ont été parfois trop naïfs. Nous aurions pu marqué bien d'avantage ; au niveau de l'efficacité, ce n'était pas terrible ce soir. Nous voulions presser haut et cela a marché. Cette victoire montre que la défaite contre Meix n'était qu'une parenthèse. »

Jean-Yves Chapelle (T1 Arlon)
« Nous aurions pu encaisser le double. Nous n'étions nulle part. Sans Faye ni Njia, nous étions déforcés, mais nous n'avons pas joué pour gagné. Après le premier but, nous avons baissé les bras. D'habitude, nous jouons bien, mais ici, même pas. Puis nous avons manqué de volonté. Guérenne et Coelho ? Je voulais les épargner car ils sont un peu blessés, mais je n'avais guère le choix de les lancé au jeu. »

L’Avenir Luxembourg, le 6 novembre 2017.

Fruytier

GreenEnergy1

verandas4s logo

Bricolux