logoAvenir P1 / Chaumont - Marloie 1-0

 La compo : Pepic Nikola (7), Mare Maxime (6), Walhin William (CJ) (5), 55' Collard Pierre-Antoine (5), Mustafaj Burim (5), Servais Grégory (5), 70' Gérard Denis (CJ) (5), Grégoire Sébastien (6), Collin Patrick (7), 70' Mahin Cyril (5), Vincent William (6).
 Réserves : 70' Lamote Frédérick, 55' Bawin Steve (5), Renard Axel, 70' Peeters Steve.
 But : 5' Marvin Moxhet (1-0)
 Suspendu : Emmanuel Mahin
 Blessés: Jérôme Claude, Julien Strumans, (Malade) Antoine Ninane.

Chaumont stoppe l’hémorragie ...
Et la remontée de Marloie

4', sur un centre bien calibré de Dewalque, Moxhet réalise une reprise imparable de la tête au petit rectangle (1-0)
60', grossière erreur de Gérard en remise de balle, Tribaulet s'échappe dans l'axe, mais malgré une glissade, Pepic, parvient à écarter le danger sur cette balle de break, pour les Chaumontois.

Si Chaumont restait sur un 0 sur 9 avec une perte de sept places en l'espace de trois rencontres, il s'est bien repris face à une équipe Marlovanaise carrément aux abonnés absents, alors qu'elle restait sur une série de sept sorties sans revers.

Pris à froid en début de partie les Baloûches n'ont pas affiché le sursaut d'orgueil qu'on aurait pu attendre d'une équipe du top. Durant la première période, on peut même parler de gaspillage de la part des visiteurs. Notamment sur une reprise de Servais largement au-dessus de la cage de Goosse (13') ou un essai trop tendre de Mustafaj dans les mains du gardien chaumontois (18',). Les visités, retranchés en dernière ligne, ont trop aisément réussi à contenir les maigres assauts de l'adversaire.
Alors qu'on s'attendait à ce que Marloie construise le jeu et revienne au score durant la seconde période, on a surtout assisté à un festival de longs ballons tout à fait improductifs, si l'on excepte la plongée de Goosse sur un envoi tendu de Grégoire avant l'heure de jeu. Au contraire, sur des contres, Chaumont aurait pu (dû!) réaliser le break à deux reprises, mais Tribolet et Haesen se heurtaient a chaque fois sur Pepic. On vit même le dernier rempart visiteur à l'offensive sur dernier coup de coin, en vain, face à un Goosse bien en place devant ses filets. « On aurait pu encore jouer longtemps de cette manière sans pouvoir revenir au score, avouait le coach visiteur Fabrice Piters, à la rentrée au vestiaire. Nous sommes tombés face à une équipe courageuse qui mérite sa victoire. Nous n'avons pas su imprimer un rythme suffisant. J'avais pourtant prévenu mes joueurs qu'on allait tomber sur une équipe de Chaumont qui ne lâcherait rien. Certains dans notre camp, ont évalué nettement au dessous de leur niveau. »
Pour son homologue Arnaud Tribolet, après un jugement tranché sur l'arbitrage, c'était le moment de savouré une victoire bienvenue. « Quand on pense qu'on venait prendre neuf buts lors des trois précédentes rencontres et qu'on réussit à préserver nos filets face à une équipe comme Marloie, on peut raisonnablement se réjouir. Le seul bémol, c'est qu'on ne parvient pas à exploiter les contres dangereux qui pourraient nous mettre à l'abri d'un retour de l'adversaire » conclut-il.

Yvon JUSSERET

Vestiaires
Florentin Goosse (Chaumont) : « personnellement, cela me fait plaisir de garder le zéro derrière après avoir provoqué un penalty la semaine passée en fin de partie.On vient de prouver contre Marloie qu'on peu signer un résultat positif avec un groupe qui a la volonté de jouer avec courage et de se battre l'un pour l'autre. On a vraiment relevé la tête et c'est bon signe pour la suite. »

Patrick Collin (Marloie) : « On peut vraiment parler d'un match sans. Le coach nous avait dit à la pause que si on continuait à jouer de la sorte, on aurait du mal à revenir au minimum au score. Cela s'est vérifié. IL est vrai que le but d'entrée coupe quelque peu notre élan. Mais ce n'est pas une excuse face à une équipe qui mérite sa victoire. »

L’Avenir Luxembourg, le 13 novembre 2017.

Fruytier

GreenEnergy1

verandas4s logo

Bricolux