LMSudPresse 400x400 P1 / Pas de retrouvailles pour Pepic et Servais
La Meuse Luxembourg - D.M. - Le 25 novembre 2017

Quatre pions du noyau marlovanais évoluaient à Champlon la saison dernière. Pour Grégory Servais et Nikola Pepic, il n’y aura pas de retrouvailles dimanche. Ils sont suspendus. Seuls Patrick Collin et Burim Mustafaj affronteront leurs anciennes couleurs. « Comme Joaquim Valentin et Antonio Corio sont suspendus, on ne jouera pas contre beaucoup d’anciens équipiers », précise Patrick Collin. « Le contexte n’est plus vraiment le même que pour le match d’ouverture de la saison.

C’est comme pour tout, avec le temps qui passe, les choses se calment. Mais ça reste quand même un chouette rendez-vous ! » Pour Burim Mustafaj, c’est encore un rendez-vous plus important. « Blessé, j’avais loupé le match aller. Nous avions perdu. Je suis très content de pouvoir jouer le retour. Nous sommes dans une bonne dynamique et Champlon, peut-être un peu moins mais ce ne sera pas un match facile. »

Marloie pas assez régulier

Burim Mustafaj avait vécu le match à Champlon depuis la tribune. « J’avais vu un très mauvais Marloie. Champlon avait joué avec ses armes mais avait mérité sa victoire. » Au général, Marloie est bien mieux classé que Champlon. « Ils font un parcours plus que correct mais ils viennent d’aligner trois partages et ils stagnent un peu », analyse Patou Collin. « Ils n’ont subi aucune défaite avec plus de deux buts d’écart. Ils sont assez solides défensivement mais ne marquent pas facilement. »
Marloie réalise un début de saison intéressant mais manque encore de régularité. « Avant notre match catastrophique à Chaumont, nous avions aligné sept matchs sans défaite », nuance Patrick Collin. « Mais c’est vrai qu’il nous faut être plus régulièrement. Nous avons foiré deux ou trois matchs depuis le début de saison. C’est beaucoup sur un demi-championnat. Il faut aussi retenir que nous avons réussi quelques bons coups. Nous nous sommes imposés en déplacement à Saint-Léger, Ethe et Oppagne. »

Le titre est oublié

Marloie n’est pas bien loin du leader et pourrait encore se rapprocher avant la trêve. « Nous laissons à Meix la première place », coupe Burim Mustafaj. « Au niveau de la qualité de foot, il ne faut pas rivaliser avec eux. Viser la deuxième ou la troisième place, ce serait déjà très bien. »

Fruytier

GreenEnergy1

verandas4s logo

Bricolux