logoAvenir P1 / Marloie - Champlon 0-1

La Compo : Ninane Antoine (6), 56' Mare Maxime (6), Mustafaj Burim (7), 66' Lamote Frédérick (6), 66' Grégoire Sébastien (6), Mahin Emmanuel (5), Collin Patrick (7) (CJ), Bawin Steve (4) (72' CJx2 R), Mahin Cyril (5), Peeters Steve (6), Vincent William (6).
 Réserves : Walhin William, 66' Collard Pierre-Antoine, 56' Gérard Denis (7), 66' Renard Axel.
 But : 90' Polis (0-1)
 Suspendu : Nikola Pepic, Grégory Servais.
 Blessés : Jérôme Claude, Julien Strumans.

Aucune faille dans le bloc champlonnais

12', Manu Mahin décoche une superbe frappe, mais trouve le poteau de Mazzata
90', Champlon hérite d'un coup franc excentré ; le ballon de Skoba est repris par Polis, qui pousse au fond en deux temps (0-1)

D'aucuns diront qu'il y avait peu de football à voir du côté de Marloie ce dimanche après-midi, avec peu d'occasion de part et d'autre et des difficultés à se porter vers l'avant. Il serait cependant plus judicieux de souligner la bonne prestation de Champlon qui, à la faveur d'une discipline et d'une cohésion de tous les instants, est parvenu à faire déjouer un Marloie qui n'a jamais réussi à trouver la solution devant. Hormis l'une ou l'autre accélération de Patrick Collin, le jeu offensif Marlovanais a été bien trop terne face à un bloc champlonais des plus compacts.

Toutefois, la physionomie du débat aurait probablement été tout autre si, en première période, M. Mahin avait trouvé les filets plutôt que le poteau. Ou si Bawin avait réussi à bien exploiter un service de Collin, mais il a buté sur un bon Mazzara.
La seconde mi-temps sera tout aussi pauvre en occasions. Collin botte joliment un coup franc et il ne manque qu'une pointure à Mustafaj pour prolonger au fond. Champlon, lui, se crée sa plus grosse opportunité via Latic, qui se heurte à Ninane.
A l'attaque du dernier quart d'heure, Bawin se fait exclure. A dix, les famennois continuent à se porter vers l'avant, n'entendant pas se contenter d'un point. Mais en contre, Champlon fait mal. A trois minutes du terme, Vandenberg perd son face à face avec Ninane, qui s'interpose de nouveau sur une reprise de Louvins. Et alors qu'on s'oriente vers un nul vierge, Polis surgit en toute fin de rencontre pour libérer des Rossoneri qui prouvent une fois de plus qu'ils ne sont jamais aussi bons que lorsque l'adversaire monopolise le ballon. Ces trois points sont en tout cas précieux pour les rouge et noir, qui distancent un peu plus la zone rouge.
Quand aux Marlovanais, déjà battus à l'aller, ils ratent l'occasion de se rapprocher du leader, Meix, qu'ils iront défier dimanche prochain. Si la météo le permet, bien sûr.

G. B.

Vestiaires
Fabrice Piters (Marloie) : « On pensait leur faire mal avec nos changements, mais l'exclusion de Bawin survient au plus mauvais des moments. Leur organisation était bonne, mais ils ne méritaient pas de gagner. Le nul aurait été plus logique. Certains contacts étaient parfois limites. On peut donner une rouge après une minute de jeu à Vandenberg. C'était une agression caractérisée pour sortir Collin du match. Mais bon, je ne juge pas la prestation de l'arbitre. Nous ne pouvons en vouloir qu'à nous-mêmes.

David Polis (Champlon) : « C'était un match avec l'engagement. On était bien groupé et s'est bien battu. En première mi-temps, ils ont deux grosse occasions, mais en seconde période on se crée plus d'occasions franches qu'eux. C'est la victoire de la solidarité. »

L’Avenir Luxembourg, le 27 novembre 2017.

Fruytier

GreenEnergy1

verandas4s logo

Bricolux